Handball : les scandales de paris truqués impliquant Nikola Karabatic

By Dominique No comments

Le handball est l’un des sports d’équipe les plus populaires du monde. En effet, cette discipline tout comme ses principales vedettes est très adulée par des milliers de fans sur la planète. Cependant, le handball à l’instar des autres sports reste exposé aux paris illégaux qui peuvent entacher son image. Et lorsque ces paris truqués impliquent ses principales stars, s’ensuivent des scandales de grande envergure. Tel fut le cas en 2012 pour Nikola Karabatic.

Les circonstances du match polémique

Le scandale en question porte sur le déroulement du match opposant Montpelier Agglomération Handball (MAHB) au Cesson Rennes Métropole HB le 12 mai 2012 vers la fin de la saison. À l’époque, le club Héraultais venait de remporter son 5ème titre de champion de France d’affilée suite à la défaite du club de Chambéry SH face au HBC Nantes au cours de la 23ème journée. Le MAHB après avoir été sorti de la ligue des champions et remporté les quatre tournois nationaux de l’année (Trophée des champions, les deux coupes et le championnat) n’avait plus d’enjeu important à défendre en cette fin de saison. C’est donc sans réelle entrain que les Montpelliérains ont affronté le très modeste 6ème du championnat, le Cesson-Rennes Métropole HB en quête d’une victoire pour sauver sa saison. En effet, ils avaient fait le déplacement sur Rennes au ‘’Liberté’’ en laissant au repos leurs cadres majeurs comme Samuel Honrubia, Vid Kavtičnik, Mladen Bojinović ainsi que les frères Karabatic (Luka et Nikola).

Des mises anormalement élevées

Chose surprenante, de nombreux proches des joueurs montpelliérains et des membres du staff du MAHB ont parié sur une domination de la partie à la mi-temps par les bretons. Et effectivement, à la pause du match, le club héraultais était mené sur le score de 15-12. Les mises faites par les parieurs se sont élevé à plus de cent mille (100.000) euros.

Un scandale porté devant la justice

Quelques jours après le match polémique, étonnée par les mises subites et anormalement élevées, ainsi que par la concentration géographique de leurs provenances, la Française des jeux (FDJ) saisit les autorités judiciaires. En effet, de nombreux paris ont été faits à hauteur de quatre-vingt mille (80.000) euros pour des gains à plus de deux cent mille (200.000) euros. Normalement, un match de handball tous paris confondus ne peut pas faire gagner plus de 5000 euros de mises en général.  

Des joueurs et leurs proches interpellés

C’est ainsi que dans le cadre des enquêtes, la justice française a interpellé et mis en garde à vue le 30 septembre 2012, plusieurs joueurs de MAHB parmi lesquels le demi-centre de l’équipe de France, Nikola Karabatic. Entre temps, le contrat de travail de ce dernier a été suspendu par son club. Ont été également impliqué dans cette procédure, la compagne de l’actuelle pensionnaire du PSG Géraldine Pillet ainsi que son frère cadet Luka Karabatic.

Des condamnations pénales et disciplinaires

Alors que son jeune frère a reconnu avoir fait le pari avec sa compagne prétextant ‘’la bêtise d’un jeune joueur’’, Nikola Karabatic a nié tout trucage de la rencontre lors de l’audience. D’abord condamné en première instance à une peine d’amende de 10.000 euros, la star des bleus a vu sa condamnation s’alourdir en appel avec quatre mois de prisons assortis de sursis. Par ailleurs, le quadruple champion du monde a été suspendu par la ligue nationale de handball de toutes compétitions domestiques pour six matchs.